Le saviez-vous ? 10 faits sur l'Observatoire royal de Greenwich

Charlotte Tricoire

Sur la rive sud-est de la Tamise se trouve Greenwich, une ville de Londres d'une grande importance dans l'histoire du Royaume-Uni. Plusieurs Tudors, dont le roi Henry VIII et la reine Elizabeth I, sont nés ici dans un palais qui a été démoli en 1694. À sa place fut construit un hôpital pour les militaires de la marine, qui fut à son tour rénové pour accueillir le Royal Naval College. Depuis 2000, il abrite le Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance.

Mais Greenwich est surtout connu pour être l'emplacement du fameux méridien zéro, qui sert à normaliser les distances terrestres et donc le temps.

Lisez la suite pour découvrir ces dix faits sur l'Observatoire royal de Greenwich qui vont vous étonner, notamment :

  • Pourquoi il a été créé
  • Ce que l'on peut voir aujourd'hui
  • Quand et pourquoi sa balle tombe

1. Il doit beaucoup à l'un des architectes les plus célèbres du pays.

Mais pas parce qu'il a conçu le bâtiment. Sir Christopher Wren, surtout connu pour avoir conçu la cathédrale Saint-Paul et d'autres monuments de Londres après le grand incendie de 1666, était un homme aux multiples talents.

Avant de se tourner vers l'architecture, il a été professeur d'astronomie à l'université d'Oxford. À ce titre, il est choisi par le roi Charles II pour établir un observatoire à Londres. Il choisit le site de Greenwich, où l'observatoire est achevé en 1675.

2. Il n'existait auparavant aucune méthode normalisée de mesure du temps.

L'Observatoire royal de Greenwich est surtout connu pour abriter le méridien d'origine. Il s'agit essentiellement d'un repère longitudinal (nord-sud), représentant la longitude 0. Chaque lieu de la Terre pourrait donc être mesuré en fonction de sa distance à l'est ou à l'ouest du méridien d'origine.

Cela a été très utile pour cartographier le ciel nocturne, car différents points d'observation ont pu être enregistrés en fonction de leur distance par rapport au méridien d'origine. Elle était également précieuse pour la navigation maritime, car l'utilisation d'un point longitudinal standard permettait de tracer efficacement les distances, les temps et les itinéraires.

Avec l'avènement du monde industriel, les trains, les usines et les entreprises du monde entier ont pu utiliser le temps moyen de Greenwich comme mesure universelle du temps, ce qui signifie que les temps de trajet, les transactions et les périodes de production pouvaient être normalisés dans le monde entier.

3. L'Observatoire royal de Greenwich possède une étonnante collection d'horloges.

Comme il est le point de référence du temps et de la distance, il est normal qu’on s’attende à ce que l’Observatoire royal de Greenwich possède une belle collection d’horloges. La liste des horloges historiques, dont beaucoup ont révolutionné la manière dont le temps était enregistré, mesuré et contrôlé dans différents secteurs, est longue.

Parmi elles, l'horloge à pendule russe F.M. Fedchenko, considérée comme l'une des horloges les plus précises de la planète. En outre, l'horloge Shepherd Gate, montée sur le mur extérieur de l'Observatoire, présente un affichage inhabituel sur 24 heures et non 12.

4. Vous pouvez être sûr d'obtenir les bonnes mesures à l'Observatoire royal de Greenwich.

L'Observatoire royal de Greenwich dispose d'un ensemble de normes publiques de longitude. Ces mesures, marquées par des épingles en laiton, fixent la longueur exacte de différentes unités de mesure impériales, dont le yard et le pied. Par conséquent, si votre étagère ne tient pas en place une fois que vous l'avez mesurée par rapport aux normes affichées à Greenwich, c’est probablement que vous vous êtes trompé quelque part.

5. Charles II a créé la fonction d'astronome royal.

Avec l'essor de l'exploration européenne et du commerce international, le roi Charles II a été encouragé à créer un observatoire qui pourrait aider à comprendre l'astronomie et la navigation. En fondant l'Observatoire royal de Greenwich, il a également créé le poste d'astronome royal.

John Flamsteed a été la première personne à être nommée à ce poste. Il n'y a eu que 15 astronomes royaux depuis que Charles II a créé ce poste à la fin du XVIIe siècle. Vous pourrez tout apprendre à leur sujet lors de votre visite de l'Observatoire, qui est entièrement gratuite avec le London Pass.

6. L'Observatoire royal de Greenwich est très bon pour laisser tomber la balle.

Au sommet de Flamsteed House, l'un des principaux bâtiments du complexe de l'Observatoire, se trouve une boule temporelle rouge vif. La boule s'élève chaque jour jusqu'au sommet de son mât, commençant son ascension à 12 h 55 avant de retomber à 13 h exactement.

Considéré comme l'un des premiers dispositifs publics de signalisation de l'heure au monde, il a été lancé pour la première fois en 1833. Rendez-vous à l'Observatoire royal de Greenwich pour assister à la chute de la boule rougeoyante, mais pensez à arriver quelques minutes avant son lever à 12h55. Ne soyez pas en retard.

7. C'est l'endroit idéal pour observer les étoiles dans la capitale.

Bien qu'une grande partie des travaux de recherche astronomique qui étaient effectués à l'Observatoire royal de Greenwich soient désormais réalisés ailleurs en raison de la pollution lumineuse de Londres, le site de Greenwich reste un lieu important pour l'astronomie.

Le complexe abrite le Peter Harrison Planetarium, qui propose des spectacles d'astronomie éducatifs et divertissants, en projetant des images du ciel nocturne et de l'univers sur le plafond en dôme du planétarium. De temps en temps, des films de science-fiction sont également projetés au plafond.

8. Explorez le parc et l'univers connu lors de votre visite.

Lorsque l'Observatoire était principalement une institution scientifique, il occupait une grande partie de ce qui est aujourd'hui Greenwich Park. Maintenant que la plupart de ces travaux sont effectués ailleurs, le terrain a été reconverti en parc public.

La vue depuis la colline sur laquelle se trouve l'observatoire est magnifique. La Tamise vole la vedette et sert de toile de fond aux bâtiments historiques du National Maritime Museum. C'est une vue protégée par la loi. La région était l'un des terrains de chasse préférés d'Henry VIII.

9. Il fait partie du site du patrimoine mondial Maritime Greenwich

Oui, l'Observatoire royal de Greenwich fait partie de la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site du patrimoine mondial Maritime Greenwich est un ensemble d'attractions situées dans le centre de Greenwich et dans le parc de Greenwich qui sont importantes pour l'histoire maritime.

Il s'agit notamment du Cutty Sark, le dernier clipper survivant de l'époque du commerce du thé, et de l'Old Royal Naval College, un chef-d'œuvre baroque dont nous avons parlé dans notre introduction (mais nous avons oublié de mentionner qu'à l'intérieur se trouvent les célèbres fresques connues sous le nom de « chapelle Sixtine de Grande-Bretagne »). L'entrée à ces trois sites maritimes importants est comprise dans le London Pass. Alors mettez le cap sur Greenwich sans tarder, capitaine.

10. Le musée de l’éventail

OK, celui-ci n'a pas grand-chose à voir avec l'observatoire, mais peut-être qu'après toute cette réflexion sur le temps et l'espace, vous avez besoin d'une dose de légèreté. Visitez le musée de l'éventail, un lieu où vous pourrez admirer des centaines de ces objets qui incarnent la légèreté à nulle autre pareille.

Couvrant plus de 1 000 ans d'histoire des éventails, les expositions du musée sont une véritable merveille.

Et c'est tout pour aujourd'hui. Le temps, c'est de l'argent, alors profitez-en au maximum avec le London Pass. Si vous avez d'autres informations sur l'Observatoire de Greenwich, faites-le nous savoir dans les commentaires. Nous serons heureux de l'ajouter à ce blog lors de sa prochaine mise à jour.

Lire plus

Blog

Guide d'initié pour découvrir Londres : visites à petit budget

Pour composer le séjour parfait à Londres, comptez sur les trucs et astuces des initiés ! Avant d'arriver à Londres, les visiteurs font tous leurs recherches... Mais une fois sur place, pensent-ils aux bons plans à adopter ? Voici notre liste de conseils de voyage pour rendre votre séjour un peu plus serein. Tirez le meilleur parti de vos visites, téléchargez les meilleures applications et guides de voyage... En bref, prenez une longueur d'avance. Petit-déjeuner Ne commencez pas la journée le ventre vide. Londres est une grande ville et les différentes attractions touristiques se trouvent souvent à des kilomètres les unes des autres, alors mieux vaut prendre des forces pour la journée qui s'annonce. Prenez un petit-déjeuner anglais traditionnel, l'une des spécialités du pays, et régalez-vous avec du bacon, des œufs, des saucisses et des haricots pour bien commencer la journée ! Téléphone portable Ayez toujours votre téléphone portable sur vous en cas d'urgence. Souvenez-vous du 999 si vous ne le connaissez pas déjà. C'est le numéro d'urgence. Enregistrez également certains numéros de téléphone à composer en cas d'urgence s'il faut prévenir l'un de vos proches. Appareil photo Ne laissez pas le hasard prendre le contrôle de vos précieux souvenirs. Pensez à bien sauvegarder les données de votre appareil photo tous les soirs au cas où. Prenez l'habitude aussi de charger votre appareil photo et votre téléphone portable après vos journées touristiques afin d'avoir une charge maximale pour le lendemain. Les pickpockets Comme dans toutes les autres grandes villes, les pickpockets sévissent dans certains quartiers de Londres. Gardez toujours un œil sur vos affaires et ne laissez pas vos sacs ou vos poches ouverts. Si vous devez déclarer un vol, rendez-vous au bureau d'information de TFL si vous êtes dans les transports en commun ou rendez-vous au commissariat de police le plus proche. Carte du métro Ayez toujours une carte du métro sur vous pour planifier vos trajets. Vous pouvez aussi télécharger l'application de la carte du métro pour vous aider dans votre périple. Remarque : il est préférable d'éviter de voyager entre 7h et 9h et entre 17h et 19h, car ce sont les heures de pointe durant lesquelles les Londoniens font la navette entre bureau et foyer. La météo Vous le savez déjà, le climat de Londres est capricieux, alors préparez-vous à toutes les éventualités ! En hiver, prévoyez un parapluie et des vêtements chauds. En été, le soleil peut être très chaud, alors n'oubliez pas la crème solaire et l'eau.
Laëtitia Lord
Blog

Choses à faire à Londres quand il fait chaud

Les étés londoniens peuvent être très agréables, tournant autour de 20°C, alors que les longues journées douces font place à de belles soirées, où les bars et les restaurants deviennent méditerranéens, avec des tables (et des fêtards) qui se répandent dans les rues. Cependant, en raison de vagues de chaleur de plus en plus fréquentes, le mercure dépasse régulièrement les 37°C, ce qui crée des conditions étouffantes, car la grande mer de béton, d'asphalte et d'acier de Londres absorbe et libère la chaleur comme une énorme éponge. Tirez le meilleur parti de ces étés brûlants grâce à nos activités préférées à Londres lorsqu'il fait chaud : Le London Eye Les jardins de Kew L'aquarium de Londres L'abbaye de Westminster Les étangs et lidos de Londres Crème glacée ! Des glaces, des glaces et encore des glaces ! Le soleil est plus chaud que l'enfer, l'asphalte commence à fondre et votre bouche est plus sèche que le désert. Quoi de mieux pour remédier à la situation qu'une visite guidée des meilleurs glaciers de Covent Garden et de Soho ? Commencez votre odyssée laitière au Chin Chin Club, sur Greek Street, où les parfums vont de la fève tonka à la brioche à la cannelle et où les garnitures comprennent de la guimauve et du sable aux noisettes. Une fois rafraîchi, rendez-vous au Bake de Wardour Street, où les cornets en forme de poisson, positivement instagrammables, sont remplis d'une glace au matcha d'un vert extraterrestre. Faites une pause à Udderlicious sur Seven Dials pour un rapide nettoyage du palais au fruit du dragon et à la banane, avant de prendre la voie rapide vers l'ultra-cool Milk Train de Covent Garden. C'est là, si vous pouvez encore faire entrer de la crème glacée, que vous pourrez créer et mélanger votre propre parfum et embarquer à bord d'un nuage de barbe à papa choo choo. Une vue imprenable sur les gratte-ciel Le souffle accueillant de l'air conditionné est une raison en elle-même pour monter à bord du London Eye en plein été. Mais, ce n'est pas tout ce que cette grande roue de bicyclette a à offrir. La plus grande roue d'observation en porte-à-faux d'Europe surplombe la rive sud de la Tamise du haut de ses 135 m. Par temps clair et ensoleillé, le London Eye offre une vue imprenable sur de nombreux monuments londoniens : Tower Bridge Buckingham Palace les Chambres du Parlement La cathédrale Saint-Paul Ainsi que sur les tourelles emblématiques du château de Windsor, situé à l'ouest de la ville. Faire trempette Les Londoniens adorent les piscines en plein air. Qu'il pleuve, qu'il grêle, qu'il neige ou qu'il fasse beau, vous trouverez les habitants de la ville déshabillés et prêts à plonger. Oui, même au plus profond de l'hiver. Mais, ces lacs, étangs et lidos sont naturellement les plus populaires lorsque Londres est au plus chaud. Rafraîchissez-vous dans le cadre bucolique de Hampstead Heath où vous trouverez un étang d'été saisonnier pour la natation mixte du côté de Hampstead et des étangs séparés pour les hommes et les femmes qui sont ouverts toute l'année du côté de Highgate. Vous pouvez également vous baigner dans l'une des meilleures piscines de la ville. La foule branchée se rend au joyau art-déco de Brockwell Park pour une natation en couloir décontractée, et il y a une beauté de taille olympique à London Fields, de l'autre côté de la ville. Les deux sont ouverts toute l'année. Le Serpentine Lido, à Hyde Park, est une autre option populaire pour la natation en plein air. Il est ouvert pour des baignades rafraîchissantes tout au long de la saison estivale étouffante. Allez-y, l'eau est bonne ! Traîner avec les pingouins Regarder d'adorables pingouins grignoter joyeusement leurs sucettes de glace au poisson vous donnera à coup sûr un sentiment de fraîcheur en un rien de temps. Entrez dans la colonie la plus cool de Londres au Sea Life London Aquarium, où un groupe de manchots gentoo de l'Antarctique mènent une vie des plus agréables. Ils glissent, glissent et plongent dans leur habitat glacé et jouant à cache-cache avec les visiteurs curieux sous la ligne de flottaison. Écoutez leur cri distinctif et profitez d'un répit bien mérité dans la capitale britannique. Se rafraîchir dans une église Les murs de pierre épais, les intérieurs ombragés et les remontées d'humidité font des églises d'excellents refuges contre la chaleur estivale. Mais, il ne s'agit pas de n'importe quelle église. Non ! Il s'agit de l'abbaye de Westminster, peut-être le lieu de culte le plus célèbre de la planète. Sortez de la brume de la chaleur et pénétrez dans ses salles sacrées, où les cloîtres frais, les grands plafonds voûtés et les esprits assemblés des rois, reines, poètes et hommes d'État d'antan contribuent à maintenir une température agréablement fraîche. La lumière colorée du kaléidoscope qui pénètre par les immenses fenêtres à vitraux éclaire les stalles du chœur et les dalles de jaune, de rouge, de bleu, de rose, d'orange et de vert. Les grillades du South Bank Centre Le Southbank Centre, situé juste au nord de la gare de Waterloo, est une véritable mine d'or pour l'été. Ce complexe artistique brutaliste est un haut lieu de la culture, avec de nombreuses salles de spectacles, une galerie d'art contemporain, un cinéma et, surtout, des fontaines en plein air. Commencez par un rafraîchissement sur la terrasse fluviale du Royal Festival Hall, puis jouez à la roulette russe avec les Appearing Rooms de Jeppe Hein. Cette série de fontaines créer des murs d'eau verticaux qui disparaissent aussitôt qu'ils apparaissent, laissant les parieurs sans méfiance qui sont passés par là par hasard très humides et très perplexes. C'est néanmoins un bon moyen de se rafraîchir par une chaude journée. Si vous préférez rester au sec, rendez-vous dans les intérieurs sombres et feutrés du British Film Institute (BFI) pour voir un film en matinée. Comment pousse votre jardin ? Le feuillage luxuriant d'un jardin bien entretenu peut être une bénédiction par temps chaud, car il offre de l'ombre et de l'herbe fraîche pour poser ses fesses. Il y a bien sûr Kew, le premier jardin de Londres, où les allées d'arbres et la pagode chinoise du XVIIIe siècle donnent accès aux brises d'été qui montent jusqu'au ciel, et où les places de pique-nique sous les grandes canopées de chênes abondent. Mais les connaisseurs se dirigent vers le Kyoto Garden (nettement plus petit), situé dans Holland Park, juste à l'ouest de Notting Hill. L'expression « oasis de tranquillité » aurait pu être inventée pour cet endroit, une magnifique retraite paisible dans le style d'un jardin japonais traditionnel, avec des cascades en gradins, des paons résidents et un étang de carpes koï serein. En d'autres termes : un vrai régal à Londres lorsqu'il fait chaud. Économisez sur les activités, les visites et les attractions à Londres Économisez sur l'entrée aux attractions londoniennes avec le London Pass. Consultez @LondonPass sur Instagram pour obtenir les derniers conseils et informations sur les attractions.
Charlotte Tricoire
Blog

Le saviez-vous ? 10 faits sur l'abbaye de Westminster

L'abbaye de Westminster est une grande église abbatiale gothique située sur les rives de la Tamise. D’ailleurs, c’est sans doute l'édifice religieux le plus célèbre de Londres et de tout le Royaume-Uni. Une visite à l'abbaye de Westminster vous fera traverser plus d'un millénaire d'histoire. En outre, il ne s'agit pas seulement d'un centre religieux important, mais, comme nous le verrons, d'un site clé pour la monarchie, les arts et les sciences. Il n'est donc pas surprenant qu'elle soit l'un des points forts de nombreux itinéraires londoniens. Non seulement en raison de l'importance du monument lui-même, mais aussi en raison du quartier dans lequel il se trouve : à deux pas des célèbres Chambres du Parlement et de l'emblématique Big Ben. Comme vous pouvez le constater, c'est un lieu fascinant que nous vous recommandons vivement de visiter lors de votre voyage à Londres. Sans plus attendre, voici 10 faits intéressants sur l’abbaye de Westminster, retenez-les, vous pourrez vous en servir pour épater vos compagnons de voyage ou pour captiver l’attention de vos enfants lors de la visite ! Découvrez : Qui repose dans l'abbaye Quand elle a été construite Quel est son véritable nom 1. Elle est « peculiar » (particulière) En fait, c'est ce qu'on appelle un Royal Peculiar. Je suis sûre que vous vous demandez ce que c'est. En bref, cela signifie que l'abbaye de Westminster ne dépend d'aucun évêché et ne fait partie d'aucun diocèse. Elle dépend uniquement de la monarchie britannique. Ce concept a été conçu à l'époque anglo-saxonne afin que les églises puissent démontrer leur allégeance au monarque plutôt qu'à un évêque local. Aujourd'hui, les Royal Peculiars sont maintenus par tradition et pour des raisons d'organisation, plutôt que pour répondre au besoin des églises de s'allier au monarque et de se distancer des évêques gênants. 2. C'est le lieu des couronnements royaux L'abbaye de Westminster a été la scène de tous les couronnements royaux depuis 1066. Tous les monarques anglais et britanniques depuis Guillaume le Conquérant ont été couronnés à l'abbaye (sauf ceux qui n'ont jamais été officiellement couronnés : Édouard V et VIII). La cérémonie de couronnement n'a pas beaucoup changé au cours des 1000 dernières années. L'archevêque de Canterbury dirige la cérémonie, au cours de laquelle le monarque prête le serment de respecter la loi et l'Église. Après le serment, le monarque est oint d'huile sainte et est officiellement couronné. 3. C'est l'un des endroits préférés de la famille royale pour se marier Oui, l'abbaye de Westminster a accueilli un certain nombre de mariages royaux au fil des ans, notamment le mariage du prince William avec Kate Middleton en 2011. Ils n'ont pas été les premiers à considérer l'abbaye comme l'endroit idéal pour se marier, loin de là. Le roi Henri Ier y a épousé Matilda d'Écosse en 1100, et la grand-mère de William, la reine Elizabeth II, y a également épousé le prince Philip en 1947. Si vous rêvez, vous aussi, de vous marier ici et que votre partenaire n'est pas de sang royal, vous feriez mieux de commencer à consulter votre arbre généalogique pour voir si vous pouvez y trouver un peu de sang bleu, sinon, c’est probablement peine perdue. 4. C'est le Valhalla de la Grande-Bretagne L'abbaye de Westminster est souvent considérée comme le Valhalla de la Grande-Bretagne. Dans la mythologie nordique, le Valhalla est le lieu de repos final des guerriers élus. Il n'est pas nécessaire d'être un guerrier pour être enterré dans l'abbaye de Westminster, mais il faut être de sang royal ou avoir apporté une grande contribution à la science, aux arts ou à la politique britanniques. Au total, 17 monarques sont enterrés ou possèdent leur propre monument commémoratif dans l'abbaye de Westminster. Environ 3 300 personnes sont enterrées ou commémorées dans l'abbaye. Parmi elles figurent Charles Dickens, Isaac Newton, Charles Darwin, Elizabeth I d'Angleterre, Eleanor de Castille, Marie I d'Écosse, etc. 5. Elle est utilisée à des fins religieuses depuis plus d'un millénaire L'abbaye de Westminster est utilisée à des fins religieuses depuis le 10e siècle, lorsque des moines bénédictins y pratiquaient leur culte. C'est au 11e siècle qu'elle a été utilisée pour la première fois comme église royale, car Édouard le Confesseur a ordonné la construction d'une église funéraire royale sur ce site, juste au nord de la Tamise. Le bâtiment actuel a été commencé en 1245 et il a fallu plus de 100 ans pour le terminer. Depuis lors, de nombreux rois et reines y ont ajouté des extensions, comme l'impressionnante chapelle Henry VII, avec son magnifique plafond à voûte en éventail. 6. Une foule d’illustres poètes reposent dans l'abbaye de Westminster À tel point qu'une section de l'abbaye est appelée Poet's Corner, le coin des poètes. Le premier poète enterré à Westminster fut Geoffrey Chaucer, auteur des Contes de Canterbury. Parmi les autres grands noms de la littérature enterrés dans l'abbaye ou commémorés au Poet's Corner figurent William Shakespeare, Jane Austen, T. S. Eliot, John Milton, les sœurs Brontë et William Blake. Ouvrez l'œil, car les hommages ne prennent pas seulement la forme d'une plaque ou d'un mausolée, vous pouvez trouver des noms inscrits sur les murs, le sol et même les vitraux. 7. Le Coronation Chair se trouve dans l'abbaye de Westminster La chaise utilisée lors de chaque couronnement royal depuis 1308 occupe une place d'honneur dans l'abbaye de Westminster. Un examen attentif de la chaise de cérémonie, également connue sous le nom de chaise du roi Édouard, révèle qu'elle est couverte de graffitis. Ces marques sont l'œuvre de visiteurs des 18e et 19e siècles. Les niveaux de sécurité ayant augmenté depuis, il est très peu probable que vous puissiez imiter les graffeurs des siècles passés lors de votre visite. Il faudra se contenter de toucher avec les yeux. 8. Site du patrimoine mondial de l'UNESCO L'abbaye de Westminster a été déclarée site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987. Elle est également classée monument historique de première catégorie. En tant qu'attraction touristique et musée, l'abbaye de Westminster attire plus d'un million de visiteurs par an. Dirigez-vous vers ce joyau architectural lors de votre voyage à Londres et jugez par vous-même. 9. Son inclusion dans le Da Vinci Code a provoqué beaucoup de désinformation L'abbaye de Westminster figure dans le roman de Dan Brown, The Da Vinci Code. Cela a entraîné une augmentation du nombre de visiteurs de l'abbaye, car cela a éveillé la curiosité de nombreux fans du roman de voir de près l'un des décors clés du livre. Mais le roman contenait de nombreuses inexactitudes (il s'agit, après tout, d'une œuvre de fiction). Le personnel de l'abbaye, dans le but de rétablir la vérité, a publié des fiches d'information à l'intention des guides et des visiteurs, expliquant les événements réels qui différaient de ceux racontés dans le roman. Vous le savez certainement déjà, mais ne vous fiez pas à tout ce que vous lisez, surtout s'il s'agit d'une œuvre de fiction ! 10. Elle ne s'appelle pas vraiment Westminster Abbey Nous avons gardé le plus important pour la fin : l'Abbaye de Westminster ne s'appelle pas vraiment Abbaye de Westminster. Son vrai nom est Collegiate Church of Saint Peter at Westminster. Pas très accrocheur, n'est-ce pas ? Il est donc presque préférable de l'appeler Westminster Abbey, quel que soit son véritable nom. La légende veut que l'église ait été dédiée à Saint Pierre parce qu'un jeune pêcheur sur la Tamise a eu une vision du saint à l'endroit exact où se trouve l'abbaye aujourd'hui. Mais attention, nous avons déjà parlé de la crédibilité de certaines histoires et légendes. Faites des économies pendant votre voyage à Londres avec le London Pass® Voilà pour les 10 faits amusants et intéressants sur l'imposante abbaye de Westminster. N'oubliez pas que l'entrée de cette abbaye et de bien d'autres monuments de Londres est comprise dans le London Pass®. Consultez les avantages et découvrez la meilleure façon de profiter au maximum de votre voyage tout en économisant sur les billets d’entrée pour les meilleures attractions et activités de Londres
Charlotte Tricoire

Rejoignez-nous ! On a un petit cadeau de -10% pour vous...

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des promos exclusives, des idées de voyage et des infos sur vos activités sur place.

  • Thick check Icon