The London Bridge Experience : FAQ

Charlotte Tricoire

Qu'est-ce que le London Bridge Experience ?

En quelques mots, le London Bridge Experience est une attraction en deux parties : une visite guidée immersive à travers l'histoire du London Bridge, suivie d'une descente dans une sorte de maison des horreurs semblable à un labyrinthe. Cette deuxième partie se déroule sur l'ancien site des tombes de Londres, juste en dessous de la gare de London Bridge. Il s'agit d'une expérience théâtrale immersive et éducative conçue pour vous divertir, vous effrayer (un peu) et vous apprendre quelques faits historiques au passage. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une attraction complète !

La première partie est donc éducative ?

Oui, c'est ça. Au cours de la première partie de l'expérience, vous plongerez dans l'histoire du London Bridge. Votre voyage commencera vers 53 après J.-C., lorsque les Romains devinrent les premiers à construire un pont sur la Tamise. Vous rencontrerez des légionnaires romains ainsi que des gens du peuple, qui vous montreront la ville telle qu'elle était à leur époque. Vous rejoindrez ensuite l'armée rebelle de la reine guerrière Boudicca, qui affrontera les Romains et sera à l’origine d’une conspiration pour brûler le London Bridge. Vous traverserez ensuite l'époque médiévale, avec toute sa richesse historique, ses intrigues et ses épisodes sanglants. Enfin, vous découvrirez les ravages causés par le grand incendie de Londres en 1666.

Que voulez-vous dire par « vous rencontrerez des légionnaires romains » ?

En fait, ce sont seulement des acteurs, pas vraiment des légionnaires. Mais ce sont de bons acteurs, on vous le promet ! Et ils vous proposeront un spectacle incroyablement immersif. L'idée est de vous donner l'impression de suivre une visite guidée avec des personnes de l'époque. Ne vous étonnez donc pas si vous entendez des choses comme : « Et si vous allez un peu sur votre gauche, vous pourrez admirer la tête coupée de William Wallace ». Vous savez bien que les Anglais ont la réputation d’être de grands acteurs et actrices, vous aurez probablement l’impression d’être transportés dans le passé, alors profitez du voyage !

Qu'en est-il de la deuxième partie, les tombes de Londres ?

Après que le Grand Incendie de Londres ait atteint le pont et tout détruit sur son passage, vous serez emmené dans le Vortex.

Le quoi ?

Le Vortex. C'est l'entrée de l'enfer... Et surtout, la suite de l'expérience. C'est aussi le moment où les personnes qui ne veulent pas avoir (un peu) peur et qui ne veulent pas voir de scènes sanglantes peuvent partir. Si vous participez à la visite avec des enfants, il est peut-être judicieux de partir aussi.

D'accord, j’entre dans le Vortex. Et maintenant ?

Tout d'abord, bienvenue en enfer.

La section London Tombs, la deuxième partie de l'expérience, est une attraction terrifiante située sur le site d'une ancienne fosse commune où étaient enterrées les victimes de la peste. Bien entendu, la rumeur veut que la fosse soit hantée et plusieurs enquêtes paranormales y ont détecté des présences fantomatiques au fil des ans. Les Tombes de Londres sont un labyrinthe plein de coins et de recoins parfaits pour vous faire sauter, crier ou prétendre (si vous le pouvez) que rien de ce qui se passe ne vous affecte.

Qu'est-ce que je vais trouver là-dessous ?

Nous ne voulons pas vous gâcher la surprise. Mais si vous avez (très) peur des fantômes, des clowns, des tueurs fous avec des tronçonneuses, des araignées ou de Satan ? Peut-être vaudrait-il mieux passer votre chemin, après, on dit ça, on ne dit rien !

Quelles sont les restrictions d'âge ?

Il n'y a pas de restriction d'âge pour le London Bridge Experience. Mais comme mentionné plus haut, la partie London Tombs est entièrement facultative. Vous pouvez donc indiquer clairement que vous souhaitez partir avant de traverser le Vortex et de descendre dans les tourments physiques et psychologiques sans fin de l'Enfer. En outre, il est également possible d'opter pour le Guardian Angel Tour, accessible aux moins de 16 ans. Cette version de la visite permet aux jeunes visiteurs de découvrir les lumières, d'entendre les sons et de voir les scènes dans les tombes, mais sans que les personnages ne se jettent sur eux, ne les effraient directement ou ne les poursuivent. Toutefois, le personnel du London Bridge Experience recommande de ne pas emmener les enfants de moins de 4 ans lors de cette visite.

Le London Bridge Experience est-il accessible aux personnes handicapées ?

Oui, il y a un ascenseur pour descendre aux tombes. Cependant, sur le parcours principal, il y a un certain nombre d'obstacles qui ne permettent pas à un fauteuil roulant de passer, vous devrez donc faire un petit détour, mais ce ne sera pas long, vous serez bientôt de retour avec votre groupe.

Y a-t-il des personnes pour qui l'expérience du London Bridge n'est pas adaptée ?

Le personnel responsable de l'expérience du London Bridge prévient que la section des tombes de Londres n'est pas recommandée aux personnes en phase avancée de grossesse ou aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, d'épilepsie, de claustrophobie ou de troubles nerveux. En revanche, la première section, plus éducative, paisible et historique, convient à tout le monde. Mais il convient à chaque visiteur de décider pour lui-même.

Dans quelles langues se déroulent les visites ?

Les visites se déroulent en anglais. Dans la première et la deuxième partie de la visite, les comédiens/guides parlent en anglais. Cependant, pendant la première partie, la plus historique et la plus éducative, des audioguides sont disponibles en français si vous en avez besoin.

Combien coûte le London Bridge Experience ?

Le prix d'entrée est d'environ 27,95£ par adulte. Il existe également des réductions pour les enfants et d'autres promotions. Mais surtout, l'entrée au London Bridge Experience est incluse dans le London Pass®, donc si vous l'obtenez, vous n'avez qu'à vous présenter (pas besoin de réserver) et à profiter du prochain spectacle.

Comment se rendre au London Bridge Experience ?

Vous pouvez vous y rendre en métro ou en train, qui vous déposeront tous deux à la gare de London Bridge. Prenez la sortie Tooley Street et vous arriverez juste devant.

Quels sont les horaires d'ouverture du London Bridge Experience ?

Le London Bridge Experience est ouvert tous les jours de 12h00 à 18h00. Les jours fériés et les vacances scolaires, elle ouvre une heure plus tôt, à 11 heures. Elle n'est fermée que le jour de Noël.

Est-il possible de manger ou de boire à l'intérieur ?

Oui, il y a une cafétéria qui propose une grande variété de crêpes, de glaces, de gaufres et de milkshakes. Elle est ouverte tous les jours de 10h00 à 21h00.

Économisez sur votre voyage à Londres avec le London Pass

Vous cherchez d'autres activités amusantes pour votre voyage à Londres ? Découvrez toutes les attractions que le London Pass® vous propose. Vous découvrirez les principales attractions touristiques et activités ludiques de Londres à des prix avantageux. Plus vous vous amuserez, plus vous économiserez avec le London Pass® !

Lire plus

Blog

Qui est Enterré à l'abbaye de Westminster ?

Découvrez quelques-uns des faits étonnants concernant les personnes enterrées dans l'abbaye de Westminster. Bien que l'abbaye de Westminster soit davantage associée aux mariages et aux couronnements royaux, la cathédrale la plus emblématique du pays est également le lieu de repos final de milliers de personnes influentes, des monarques et consorts aux poètes, scientifiques et politiciens. Découvrez l'histoire en visitant certaines des tombes les plus célèbres de l'abbaye de Westminster. Mais avant de partir, découvrez qui est enterré ici même. Des rois aux soldats anonymes, la liste comprend : Édouard le Confesseur Anne de Clèves Sir Isaac Newton Et plus encore... Édouard le Confesseur Édouard le Confesseur est l'un des derniers rois anglo-saxons d'Angleterre responsable de la construction de l'abbaye de Westminster, sous son règne de 1042 à 1066. Après une enfance turbulente pendant laquelle l'Angleterre était la cible de raids et d'invasions vikings, Édouard a passé 25 ans en exil. En 1042 il est enfin reconnu roi et revient sur sa terre natale. Il fut le premier Anglo-Saxon et le seul roi d'Angleterre à être canonisé, en 1161. D’Édouard le Confesseur jusqu'à George II, la plupart des rois et reines ont été enterrés à l'abbaye de Westminster. Édouard V Bien qu'il ait été nommé roi d'Angleterre à la mort de son père, Édouard V, alors qu'il n'était âgé que de 12 ans, n'a pas été couronné et n'a régné que 86 jours avant que son oncle Richard III ne s'empare du trône et ne l'envoie, ainsi que son frère, à la Tour de Londres. Ils resteront à jamais dans les mémoires comme « les princes de la Tour » après avoir disparu en 1483. Leur sort reste inconnu, mais on pense généralement qu'ils ont été assassinés sur ordre de Richard III. En 1674, des ossements d'enfants ont été découverts dans un escalier de la Tour et le roi Charles II les a placés dans l'abbaye de Westminster, mais il n'a jamais été prouvé que ces os appartenaient aux princes. Anne de Clèves Malheureuse quatrième épouse d'Henri VIII, Anne de Clèves et Henri n'ont été mariés que pendant 6 mois avant que le mariage ne soit annulé. Originaire de Düsseldorf, elle a été amenée en Angleterre pour le mariage en 1540, mais Henry n'a pas été séduit par elle. Après l'annulation du mariage, elle a été surnommée « la sœur bien-aimée du roi » et a survécu à toutes les autres épouses d'Henri VIII, mourant en 1557. Elle est la seule épouse d'Henri VIII à être enterrée dans l'abbaye. Elizabeth Ier Elizabeth Ier, fille d’Henry VIII et d’Anne Boleyn, est l’une des personnes les plus connues à être enterrées dans l’abbaye de Westminster. Son règne, connu sous le nom d'ère élisabéthaine, est célèbre pour avoir été l'âge d'or de la poésie, du théâtre et de la musique, ainsi que pour l'exploration et la colonisation du nouveau monde. Des dramaturges tels que Shakespeare et Christopher Marlowe ont mené la charge créative et des explorateurs tels que Francis Drake et Walter Raleigh ont navigué sur les mers. Elle ne s'est jamais mariée et n'a jamais eu d'enfants. Morte en 1603 après 44 ans de règne, elle partage sa tombe avec sa demi-sœur Marie Ier. Sir Isaac Newton Considéré comme l'un des scientifiques les plus influents de tous les temps, Sir Isaac Newton était un physicien et un mathématicien connu pour ses travaux sur les lois du mouvement, la gravitation, la mécanique classique, le calcul, le mouvement planétaire, l'optique, etc. Il a notamment été nommé président de la Royal Society et a été fait chevalier par la reine Anne en 1705. Il est mort dans son sommeil en 1727. Sir Charles Barry Vous seriez excusé de ne pas connaître cet homme, architecte anglais du 19e siècle, Sir Charles Barry est surtout connu pour la reconstruction du Palais de Westminster (Chambres du Parlement). Vous verrez également son travail à Trafalgar Square et au château de Highclere, qui a servi de lieu de tournage à la série télévisée Downton Abbey. Charles Darwin Naturaliste et géologue, Darwin est probablement plus connu pour sa contribution à la science de l'évolution et la publication de « L’Origine des espèces » où il a introduit le processus de sélection naturelle. David Livingstone Connu surtout pour son exploration de l'Afrique et sa rencontre tristement célèbre avec Henry Morton Stanley, David Livingstone était un explorateur, un missionnaire et l'une des personnalités les plus prolifiques de la Grande-Bretagne victorienne. Issu d'un milieu ouvrier, il a non seulement découvert les sources du Nil, mais a également mené une croisade pour l'abolition de l'esclavage. Il est mort en 1873, en Zambie, où son cœur est enterré. Charles Dickens L'un des plus célèbres écrivains anglais avec des livres tels que « Un conte de Noël », « David Copperfield », « Les Grandes Espérances », « Oliver Twist » et « Un conte de deux villes », Charles Dickens est synonyme de l'ère victorienne. Au cours de sa vie, il a écrit des romans, des nouvelles, des histoires courtes, des articles, a donné des conférences et a fait campagne pour l'éducation et les droits des enfants. Dr. Samuel Johnson Surtout connu pour son « A Dictionary of the English Language » publié en 1755 après 9 ans de travail, le Dr Samuel Johnson était l'un des écrivains les plus influents du 18e siècle. Son livre était considéré comme le dictionnaire britannique prédominant jusqu'à l'introduction du « Oxford English Dictionary » 150 ans plus tard. Geoffrey Chaucer C'est vrai, le père de la littérature anglaise a été le premier poète à être enterré dans l'abbaye de Westminster, dans ce qu'on appelle aujourd'hui le Poet's Corner, ou coin des poètes. Tous ceux qui ont étudié la littérature anglaise à l'école secondaire et au-delà connaissent son utilisation du verbe anglais dans des œuvres telles que « Le livre de la duchesse », « La légende des bonnes femmes » et, surtout, « Les contes de Canterbury ». Rudyard Kipling Une autre icône littéraire enterrée dans le Poet's Corner est l'auteur des « Livres de la jungle », Rudyard Kipling. Né en Inde britannique, Rudyard est l'un des principaux innovateurs en matière de nouvelles et ses livres pour enfants sont encore aujourd'hui des classiques, avec des titres bien connus comme « Histoires comme ça ». Laurence Olivier Peut-être l'un des acteurs les plus célèbres au monde, Laurence Olivier a dominé la scène britannique du milieu du 20e siècle et a joué plus de 50 rôles au cinéma. Il a travaillé en étroite collaboration avec Noel Coward et Ralph Richardson. Il a été codirecteur du théâtre Old Vic. Il a dirigé et joué aux côtés de Marilyn Monroe dans Le Prince et la Danseuse et a été marié à l'actrice Vivien Leigh pendant 20 ans. Au cours de sa vie, il a reçu un titre de chevalier, une pairie à vie et l'Ordre du mérite, ainsi que de nombreux prix d'interprétation, dont quatre Oscars. Le plus grand auditorium du National Theatre a été nommé en son honneur et il est célébré chaque année par les Laurence Olivier Awards. Une véritable légende du cinéma. Aphra Behn Virginia Woolf a écrit un jour : « Toutes les femmes devraient laisser des fleurs tomber sur la tombe d'Aphra Behn... dans l'abbaye de Westminster... c'est elle qui leur a donné le droit de dire ce qu'elles pensent ». Vous n'avez peut-être jamais entendu parler d'elle, mais Aphra était une dramaturge, poète et traductrice britannique du 17e siècle. Elle a été l'une des premières femmes anglaises à gagner sa vie en écrivant et est devenue un modèle féminin en brisant les barrières culturelles. Et ce n'est pas tout, elle a également été employée par Charles II en tant qu’espionne ! Le guerrier inconnu La sépulture d'un soldat britannique non identifié tué pendant la Première Guerre mondiale est le premier exemple de tombe du soldat inconnu. Il représente les milliers d'individus qui sont morts pendant la guerre. Six corps ont été exhumés de divers champs de bataille. Ils ont été placés dans des cercueils non marqués avant que l'un d'entre eux ne soit sélectionné pour être enterré dans l'abbaye de Westminster. Bien qu'il y ait de nombreuses tombes dans les étages de l'église, celle-ci est la seule sur laquelle vous n'êtes pas autorisé à marcher. L'abbaye de Westminster compte des milliers de tombes et de monuments commémoratifs. Vous pourriez facilement passer une heure ou deux à découvrir les noms célèbres et à apprendre leurs histoires incroyables. Alors, qu'attendez-vous ?
Charlotte Tricoire
Blog

Charles Dickens : la Vie de Dickens en 10 Faits

Dix faits amusants sur Charles Dickens, l'un des auteurs préférés des Londoniens Auteur de chefs-d'œuvre littéraires tels qu'Oliver Twist et Les grandes espérances, Charles Dickens est l'un des plus grands romanciers de langue anglaise, ainsi qu'un auteur de renommée mondiale. Il est autant admiré pour ses merveilleux personnages et ses descriptions inégalées du Londres de la révolution industrielle que redouté pour le volume de ses énormes romans. Peu d'auteurs ont réussi comme lui à fasciner le public génération après génération. Et il n'y a pas de meilleure preuve de son succès intemporel que les incessantes adaptations cinématographiques et télévisuelles de ses œuvres les plus célèbres. Profitez de votre voyage à Londres pour découvrir quelques faits intéressants sur l'un des auteurs qui a le mieux dépeint la capitale britannique. 1. Charles Dickens a inclus plus de 100 lieux londoniens dans un seul livre De nombreux romans de Dickens se déroulent à Londres, qui est souvent décrite avec de nombreux détails. Mais dans l'un de ses livres, Dickens a battu tous les records. Il ne s'agit pas des Grandes espérances ou d'Oliver Twist, mais de Barnaby Rudge, l'un des premiers romans historiques de Dickens, qui a pour toile de fond les violentes émeutes anti-catholiques de Londres en 1870, connues sous le nom d'« émeutes de Gordon ». Dans ce roman, plus de 100 lieux différents de la ville sont évoqués, je suis sûr que même les guides touristiques ne peuvent pas faire mieux ! 2. Charles Dickens a eu une enfance difficile Charles Dickens est né à Portsmouth en 1812, fils de John et Elizabeth Dickens. Charles est le deuxième d'une famille de huit frères et sœurs. La famille Dickens était une famille pauvre, à tel point que le père de Charles a dû aller en prison pendant six mois parce qu'il ne pouvait pas payer ses dettes à temps. Le petit Charles n'a alors que 12 ans, mais il est contraint d'abandonner l'école et de travailler pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Il travaille dix heures par jour à coller des étiquettes sur des pots de bitume dans une usine située près de l'actuelle gare de Charing Cross. Cette expérience lui a permis d'acquérir les connaissances nécessaires pour décrire de manière fascinante et sombre le travail des enfants à l'époque dans des œuvres telles qu'Oliver Twist. 3. Dickens a travaillé comme journaliste avant de se lancer dans l'écriture de romans Avant d'écrire plusieurs des plus grandes œuvres de la littérature britannique, Charles Dickens a travaillé comme journaliste pour des journaux tels que The Mirror of Parliament et The True Sun. Il a même été reporter parlementaire pour le Morning Chronicle en 1833, avant que sa carrière de romancier ne prenne son envol en 1836 avec Les Papiers de Pickwick. Plus tard, il est également devenu rédacteur en chef de journaux. 4. La maison londonienne de Dickens est toujours ouverte au public Bien que Dickens ait déménagé à plusieurs reprises, son ancienne résidence, située au 48 Doughty Street, est toujours debout et est devenue aujourd'hui le musée Charles Dickens. L'écrivain immortel a vécu dans la maison de Doughty Street pendant plusieurs années au cours des années 1830. On dit que c'est là qu'il a écrit trois de ses œuvres les plus célèbres : Oliver Twist, The Pickwick Papers et Nicholas Nickleby. 5. Charles Dickens s'est séparé de sa femme après 22 ans de mariage. Après plus de 22 ans de mariage et dix enfants (sept fils et trois filles), Charles Dickens et sa femme Catherine Hogarth se séparent légalement en 1858. Catherine a eu 20 grossesses, mais seules dix ont abouti. Un an avant la séparation, à l'âge de 45 ans, Charles Dickens a rencontré Ellen Ternan, une actrice de 18 ans, dont il est tombé amoureux par la suite. Charles Dickens s'est séparé légalement de sa femme et a cessé de vivre avec elle, mais n'a jamais divorcé. Peut-être parce que le divorce était mal vu à l'époque victorienne, ou peut-être parce qu'il ne remplissait pas les conditions requises. 6. Dickens était fasciné par les phénomènes paranormaux et la magie Charles Dickens était en quelque sorte un magicien amateur et s'est même produit professionnellement dans des lieux tels que Bonchurch et Rockingham Castle. Certains de ses tours les plus réussis sont : « La carte qui saute » et « La merveille de la miche de pain ». Sa prédilection pour ce monde fantastique est évidente dans plusieurs de ses livres, où il décrit en détail les magiciens et les illusionnistes, comme dans Nicholas Nickleby et The Antique Shop (Le magasin d'antiquités). Il était également un membre enthousiaste du Ghost Club, une organisation chargée d'enquêter sur les phénomènes paranormaux à Londres. 7. Charles Dickens avait une porte secrète dans son bureau Avant que James Bond n'apparaisse sur nos écrans, Charles Dickens disposait déjà d'ingénieuses portes secrètes dans sa maison du Kent. Le célèbre romancier avait fait installer dans son bureau une porte secrète qui ressemblait à une bibliothèque. Il semble qu'il ait même imaginé les titres des faux livres qui devaient remplir les étagères et qu'il les ait envoyés à son relieur pour qu'il les fabrique. Il s'agissait par exemple de La vie des chats (en neuf volumes) et d'autres titres tout aussi ingénieux. Apparemment, seul Dickens était autorisé à franchir la porte secrète du bureau, même les domestiques n'étaient pas autorisés à entrer pour faire le ménage. 8. Charles Dickens est enterré dans l'abbaye de Westminster En 1870, après un marathon d'écriture d'une journée entière au cours duquel Dickens a travaillé sur son roman inachevé Edwin Drood, le romancier a été victime d'une attaque cérébrale et est décédé. La Grande-Bretagne a reconnu en lui l'un des plus grands créateurs de tous les temps et lui a décerné les plus hautes distinctions. Il a été enterré dans le « Poet's Corner » de l'abbaye de Westminster, aux côtés d'autres légendes littéraires telles que Geoffrey Chaucer et Alfred Tennyson. 9. Charles Dickens a utilisé le mot kangourou une seule fois dans toute sa carrière littéraire Dickens avait un large vocabulaire, mais le mot kangourou était très inhabituel à son époque. Dickens ne l'a utilisé que dans son roman David Copperfield, où il écrit : « Je n'oublierai jamais comment, en un instant, il s'est transformé en un homme téméraire, ardent et plein de folles espérances ; et comment, aussitôt, Mme Micawber s'est mise à parler des mœurs du kangourou ». Curieusement, Charles Dickens n'a jamais voyagé en Australie, mais deux de ses fils y ont émigré. Nous supposons qu'ils doivent avoir prononcé le mot kangourou plus fréquemment que leur père. 10. Charles Dickens a subi un terrible accident de chemin de fer dont il ne s'est jamais remis En 1865, il y a eu un terrible accident de train connu sous le nom d'accident ferroviaire de Staplehurst. Le train dans lequel voyageait Charles Dickens a déraillé. Ni Dickens ni ses compagnons n'ont subi de blessures mettant leur vie en danger. En fait, Dickens a aidé à sauver plusieurs passagers et a ensuite soigné plusieurs blessés. Le romancier est mort cinq ans après l'accident et, selon l'un de ses fils, il ne s'est jamais complètement remis de cette expérience traumatisante. Faites des économies à Londres avec le London Pass Voilà pour les 10 faits amusants sur Charles Dickens, nous espérons que vous les avez trouvés divertissants. Nous sommes certains que si vous visitez son musée à Londres, vous découvrirez de nombreuses autres histoires intéressantes sur Dickens, son œuvre et sa relation avec Londres. Cette ville au sujet de laquelle un autre grand poète britannique a dit : « Celui qui se lasse de Londres a assez vécu ». Si vous aussi vous voulez profiter au maximum de cette métropole fascinante, nous vous recommandons de ne pas manquer les avantages du London Pass®. Avec le London Pass®, plus vous visitez, plus vous économisez !
Charlotte Tricoire

Rejoignez-nous ! On a un petit cadeau de -10% pour vous...

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des promos exclusives, des idées de voyage et des infos sur vos activités sur place.

  • Thick check Icon