Le London Eye ou The Shard : Lequel Visiter ?

Charlotte Tricoire

La bataille pour la ligne d'horizon de Londres a donné lieu à des choix architecturaux plutôt inhabituels au cours des 30 dernières années. Certains d'entre eux comme le Fenchurch Building, le Leadenhall Building et le 30 St Mary Axe sont devenus célèbres (ou tristement célèbres) en raison de leurs contours inhabituels, qui invitent à les surnommer. Il s'agit respectivement du Walkie-Talkie, du Cheesegrater (râpe à fromage) et du Gherkin (cornichon).

Mais peu d'entre eux sont plus remarquables que le Shard et le London Eye, deux gigantesques icônes du paysage urbain du XXIe siècle. Mais comment ces deux titans du tourisme se comparent-ils ? Lequel offre la meilleure vue ? Combien de temps devez-vous vous attendre à passer sur chacun d'eux ? Continuez à lire notre comparaison entre le London Eye et the Shard pour le savoir...

Le London Eye

London Eye, touriste, Londres

Nom : Le London Eye, l'œil de Londres ! Bien que les lecteurs d'un certain âge s'en souviennent peut-être sous le nom de Millennium Wheel, roue du millénaire.

Âge : le London Eye a été achevé en 1999 et ouvert au grand public sous le nom de British Airways London Eye en mars 2000.

Qu'est-ce que le London Eye ? C'est la plus haute roue d'observation en porte-à-faux du monde. Quèsaco ? Cela veut dire que sa structure est ancrée seulement sur l'un de ses côtés, la positionnant ainsi au-dessus de la Tamise. Ne vous inquiétez pas, car contrairement à l'expression consacrée, cela ne veut pas dire qu'elle est instable. En effet, des pieds de 58 mètres (190 pieds) de long et des haubans empêchent la structure de basculer dans la rivière. Ils sont ancrés au sommet de la structure, puis enterrés dans une fondation en béton de 33 mètres de profondeur, vous n'êtes donc pas près d'aller prendre un bain inopiné en basculant dans le fleuve contre votre gré.

Elle s'élève à 135 mètres de haut sur la rive sud de la Tamise et met 30 minutes pour effectuer une rotation complète de 360 degrés. C'est la plus grande roue de ce type au monde, mais ce n'est plus la plus grande roue au monde. Le titre est désormais détenu par l'Ain Dubaï, qui fait un peu moins de deux fois la hauteur du London Eye. Impressionnant.

Le London Eye : quelques statistiques

  • Hauteur : 135 mètres (443 pieds).
  • Nombre de capsules : 32, une pour chaque quartier de Londres ; chaque capsule peut accueillir 25 personnes.
  • Nombre de tours par heure : deux.
  • Nombre de visiteurs : plus de 3,75 millions par an, ce qui en fait l'attraction payante la plus populaire de Grande-Bretagne !

À quoi s'attendre au London Eye ?

London Eye, Grande Roue, Informations Londres

Montez à bord de votre capsule pour un tour de 30 minutes qui vous fera frissonner et vous emmènera au-dessus de la rive sud de Londres. La roue ne s'arrête pas pour vous laisser monter à bord (sauf si vous êtes à mobilité réduite), mais elle se déplace suffisamment lentement pour que la plupart des gens puissent y monter sans problème.

À l'intérieur, il y a des places assises, mais vous pouvez également choisir de rester debout. Quelque soit votre décision, vous serez aux premières loges pour admirer les attractions les plus emblématiques de Londres. L'emplacement de l'Eye vous place en pole position pour admirer Big Ben, les Chambres du Parlement, l'abbaye de Westminster et le palais de Buckingham.

Et, oui, cette chose pointue en verre, un peu en amont, est bien notre vieil ami the Shard. Par temps clair, et en plissant un peu les yeux, vous pourrez même apercevoir les tourelles lointaines du château de Windsor.

Annecdote du jour sur le London Eye

Que les triskaïdéphobes se réjouissent ! Il n'y a pas de numéro 13 sur le London Eye. Les 32 capsules sont numérotées de 1 à 12 et de 14 à 33.

Attractions à proximité du London Eye

Pourquoi ne faire qu'une visite quand vous pouvez en faire plusieurs ? Situé en plein cœur du centre-ville de Londres, ce ne sont pas les attractions touristiques qui manquent aux alentours.

Allez faire un tour à l'Aquarium SEA LIFE de Londres, baladez-vous devant les chambres du Parlement et Big Ben ou marchez jusqu'à l'abbaye de Westminster.

Le London Eye en bref

  • Heures d'ouverture : 11h30-18h en semaine et 10h-20h30 le week-end.

  • Billets : plusieurs options sont disponibles, du billet standard au billet prioritaire en passant par le billet groupé.

  • Moyens de transport aux alentours : le métro et les liaisons ferroviaires les plus proches se trouvent aux gares de Waterloo et de Charing Cross, toutes deux à quelques pas du London Eye. De nombreuses lignes de bus desservent également le quartier.

Prochain arrêt...

Gratte-ciel et observatoire The Shard

Gratte-ciel The Shard Londres, View from The shard

Nom : The Shard, ou le shard, qui signifie éclat, à comprendre « éclat de verre ». Ce nom a été donné par inadvertance lorsque le projet architectural angulaire de l'architecte Renzo Piano a été critiqué par English Heritage, qui s'est plaint que le bâtiment serait comme « un éclat de verre au cœur du Londres historique ». Et voilà, une légende est née.

Âge : le Shard a été achevé en 2012 et sa plateforme d'observation, The View from The Shard, a été ouverte au grand public en février 2013.

Qu'est-ce que The Shard ? Cet extraordinaire chef-d'œuvre d'ingénierie en verre et en acier s'effile en une série de pointes déchiquetées à quelque 300 mètres au-dessus des rues de Southwark ; 309,6 mètres pour être précis. C'était le plus haut bâtiment d'Europe jusqu'en 2022, date à laquelle la Varso Tower de Varsovie l'a dépassé de quelques centimètres. À l'intérieur, l'espace est occupé par un immense complexe de bureaux, des restaurants, l'hôtel 5 étoiles Shangri-La Hotel The Shard et plusieurs appartements résidentiels pour les plus fortunés. Au sommet, entre les 68e et 72e étages, The View from The Shard est la plus haute galerie d'observation du Royaume-Uni, avec des vues panoramiques qui s'étendent jusqu'à 60 kilomètres.

The Shard : statistiques essentielles

Hauteur : 309,6 mètres.

Nombre d'étages : 73.

Ascenseurs : 36, avec une vitesse maximale de six mètres par seconde.

Panneaux de verre : 11,000.

À quoi s'attendre en visitant The Shard ?

The View from The Shard.

Plusieurs activités sont proposées à The Shard. Montez aux étages 31-33 pour dîner, boire un verre ou prendre le thé avec vue depuis la sélection de bars et de restaurants gastronomiques. Vous pouvez aussi monter jusqu'au sommet pour profiter de la meilleure vue sur la ville.

Si les 60 secondes d'ascenseur jusqu'au 69e étage ne vous ont pas encore donné le vertige, une coupe de champagne au bar, accompagnée de cette vue imprenable, le fera certainement. Poursuivez jusqu'au 72e étage, où la terrasse en plein air vous offrira d'autres sensations fortes et où les genoux de tous, à l'exception des plus stoïques, risqueront de trembler. Il n'y a pas de limite de temps à passer dans les nuages (sauf si vous dépassez l'heure de fermeture du Shard, auquel cas les personnes mal intentionnées seront expulsées par le service de sécurité).

L'emplacement de The Shard près du London Bridge offre une vue plongeante sur les attractions les plus célèbres de Londres, notamment la cathédrale Saint-Paul, la Tour de Londres, la centrale électrique de Battersea, Big Ben et, bien sûr, la Tamise. Par temps clair, la vue s'étend sur une soixantaine de kilomètres, jusqu'aux South Downs et à l'estuaire de la Tamise.

Annecdote du jour sur The Shard Londres

Pendant la construction du Shard en 2011, un renard a été découvert au 72e étage. Surnommé Roméo avant d'être capturé et relâché dans la nature, le casse-cou est devenu la mascotte du Shard, avec des peluches Roméo et d'autres souvenirs disponibles à la boutique.

Attractions à proximité du gratte-ciel The Shard

Eh oui, l'un des points positifs de The Shard c'est aussi son emplacement. Une fois que vous avez fait le plein de photos et de souvenirs, vous pouvez redescendre et enchaîner vos visites.

Tower Bridge, Shakespeare's Globe Theatre, Borough market, Tate Modern et bien plus encore. Pour connaître toutes les attractions à proximité disponibles avec le London Pass téléchargez l'application mobile Go City® et cliquez sur « Afficher le plan » et découvrez-les en temps réel.

The Shard en bref

  • Heures d'ouverture : de 10 h à 22 h (fermeture à 19 h du dimanche au mercredi entre octobre et avril).

  • Billets : plusieurs options de sont disponibles directement auprès du Shard. L'accès à The View from The Shard est également disponible avec The London Pass, qui vous permet d'accéder à plus de 90 attractions londoniennes.

  • Moyens de transport aux alentours : le métro et les liaisons ferroviaires les plus proches se trouvent à la station London Bridge, juste à côté de The Shard. Plusieurs lignes de bus régulières s'arrêtent également à cet endroit.

 

The Shard ou le London Eye : lequel visiter ?

The Shard and the London Eye at sunrise.

C'est comme choisir son enfant préféré !

The Shard est certainement le plus impressionnant en termes de vue, et les amateurs d'adrénaline le préfèreront sans aucun doute pour sa hauteur vertigineuse. Mais la perspective changeante du London Eye, qui tourne jusqu'à son point le plus haut pour redescendre ensuite, en fait une expérience qui pourrait bien être le meilleur choix si vous êtes accompagné de jeunes enfants qui s'ennuient facilement.

Dans les deux cas, vous pouvez vous attendre à apercevoir bon nombre des monuments les plus appréciés de Londres.

 

Économisez sur les activités et attractions de Londres avec The London Pass®

Quelle que soit votre décision finale, et quelles que soient vos dates de voyage, pensez à réserver votre London Pass avant de partir. Vous pourrez accéder en exclusivité à The View from The Shard mais aussi à des dizaines d'autres attractions et activités de Londres. Grâce à votre London Pass, économisez jusqu'à -50% sur vos visites dans la capitale britannique.

Lire plus

Blog

Les meilleures choses à voir au British Museum

Le British Museum est l'un de ces musées où vous pouvez passer la journée entière et repartir avec le sentiment de n'avoir vu qu’un dixième de son immense collection. C'est donc l'un de ces endroits où il vaut toujours la peine de retourner. Fondé en 1753, le British Museum est l'un des musées les plus populaires de Londres. Qu'est-ce que le British Museum a à offrir ? Une architecture impressionnante ? Oui, des expositions étonnantes ? Une collection extraordinaire de plus de huit millions d'objets couvrant deux millions d'années d'histoire ? Bien sûr. De plus, ce musée fascinant peut se vanter de posséder certains des artefacts historiques les plus célèbres au monde. Nous comprenons que cette description puisse vous paraître un peu lourde, mais n'ayez crainte ! Nous avons dressé une liste des dix objets à voir absolument au British Museum pour que vous n'ayez plus qu'à profiter de votre visite. Notre sélection comprend : La pierre de Rosette La momie Kateb Et Les reliefs assyriens Frises du Parthénon d'Athènes Échecs de l'île de Lewis Armure de samouraï japonais Moai de l'île de Pâques Tête du pharaon Amenhotep III Trésor de l'Oxus Casque de Sutton Hoo 1. La Pierre de Rosette La pierre de Rosette est la pièce la plus célèbre que vous verrez au British Museum, ou du moins la pièce la plus visitée de la collection. Il s'agit d'une tablette en pierre sculptée sur laquelle vous pouvez lire un décret datant de 196 avant J.-C. en trois langues différentes : en haut, en hiéroglyphes égyptiens ; au milieu, en démotique (une écriture égyptienne plus moderne que les hiéroglyphes) ; et en bas, en grec ancien. Après sa découverte, la célèbre pierre de Rosette a été utilisée comme une clé pour déchiffrer les mystérieux hiéroglyphes égyptiens. La pierre a été découverte par des soldats français en 1799 et est ensuite passée aux mains des Britanniques (salle 1). 2. La momie Kateb Et Une autre des principales attractions du British Museum sont ses salles remplies de momies étonnamment bien conservées. La plus impressionnante d'entre elles est peut-être celle de Kateb Et, chanteuse du dieu Amon. Enveloppée de lin et portant un masque d'or saisissant, elle date de pas moins de 1300 avant J.-C. Dans la même salle, on trouve également une autre momie de femme, peut-être aussi prêtresse d'Amon Rê, surnommée « la momie malchanceuse » car une multitude de malheurs lui sont attribués, dont le naufrage du Titanic ! Mais bon, ce sont des légendes auxquelles on n'est pas obligé de croire, n'est-ce pas ? (salle 63). 3. Les reliefs assyriens de la chasse au lion Les étonnants bas-reliefs assyriens de chasse au lion provenant du palais royal d'Assurbanipal à Ninive sont un autre joyau à voir absolument au British Museum. Découvertes en 1853 par l'archéologue assyrien Hormuzd Rassam, ces étonnantes représentations sont d'un réalisme saisissant et constituent un témoignage indéniable du génie artistique du peuple assyrien. Toujours dans l'espace Moyen-Orient, les imposants lions ailés à tête humaine donnent une idée de la puissance de l'empire assyrien à son apogée (salle 10 et salle 6a). 4. Les frises du Parthénon à Athènes Les marbres dits d'Elgin comprennent des statues provenant des frontons, des métopes et de la frise du Parthénon à Athènes. Le fait qu'elles se trouvent au British Museum n'est pas sans susciter des controverses et constitue une source de désaccord entre les gouvernements britannique et grec. Mais au-delà de la controverse, ces merveilleux reliefs et sculptures du Ve siècle avant J.-C. sont d'une beauté à couper le souffle, aussi nous vous recommandons de ne les manquer sous aucun prétexte. (Salle 18) 5. Les échecs de l'île de Lewis Image propriété du British Museum Cette incroyable collection de pièces d'échecs, découverte en 1831, est sculptée principalement dans de l'ivoire de morse et de dent de baleine. Les statuettes représentent avec des détails merveilleux les différentes pièces du jeu, comme le roi, la reine, les évêques, etc. et datent d'environ 1200 après J.-C. Elles ont été découvertes en Écosse, au large de l'île de Lewis, qui faisait autrefois partie du royaume de Norvège. On pense qu'elles ont appartenu à un marchand qui voyageait entre Dublin et la Norvège (salle 40). 6. Une armure de samouraï Cette étonnante armure de samouraï, guerriers d'élite au Japon du 12e au 19e siècle, est composée de plusieurs pièces de différentes périodes. Il s'agit notamment d'une cuirasse pare-balles du XVIe siècle et de pièces élaborées pour le cou et les jambes du XVIIIe siècle. L'armure est accompagnée d'un imposant casque et de l'arme typique des samouraïs : le katana (salle 93). 7. Moai Hoa Hakananai'a Image propriété du British Museum Cette magnifique statue fait partie de l'héritage d'une tradition disparue depuis longtemps, connue sous le nom de moai Hoa Hakananai'a (ami perdu ou caché) de l'Île de Pâques. Ces sculptures étaient construites pour honorer les ancêtres sacrés. Cette pièce est arrivée en Grande-Bretagne en 1868. Regardez attentivement les détails, car cette fascinante statue de basalte présente des sculptures d'oiseaux et des anneaux sur une partie du dos. C'est certainement l'une des meilleures choses à voir au British Museum. 8. La tête colossale du pharaon Amenhotep III Cette sculpture en granit rouge était l'une des nombreuses commandes du pharaon Amenhotep III (ou Aménophis III). La tête seule pèse un poids incroyable de 3600 kilos. Qui sait combien la statue entière aurait pesé à son époque. Découverte dans le temple de Mout, elle a été acquise par l'archéologue britannique Henry Salt dans un entrepôt du Caire. On pense que le visage, à l'origine celui d'Amenhotep III, a ensuite été retouché pour ressembler au pharaon Ramsès II (salle 4). 9. Le trésor de l'Oxus Ces délicates reliques perses ont été fabriquées entre 500 et 400 avant J.-C., et continuent d'impressionner les visiteurs des milliers d'années plus tard. Le British Museum abrite l'une des plus importantes collections d'or achéménide au monde. Le trésor de l'Oxus, qui comprend des chars miniatures tirés par des chevaux, des sceaux, des bracelets, des bagues, des pièces de monnaie, des jarres et des objets personnels, n'est pas seulement remarquable par sa beauté et sa qualité artistique, il a également joué un rôle crucial dans l'étude de l'orfèvrerie achéménide (salle 52). 10. Le tonneau de Sutton Hoo Image propriété du British Museum Ce casque anglo-saxon a été découvert sur un navire funéraire du début du Moyen Âge à Sutton Hoo, l'un des sites archéologiques les plus importants de Grande-Bretagne. On pense qu'il faisait partie de la collection d'un roi ou d'un noble local. La restauration du casque a été très difficile, car la pièce avait été brisée en morceaux. Cependant, il a pu être reconstruit pour finalement révéler son masque imposant et sa forme distinctive. Une pièce merveilleuse (salle 41). Economisez à Londres avec le London Pass Voilà pour notre sélection des 10 pièces incontournables du British Museum. Cette sélection devrait vous permettre de profiter d'une visite tranquille du British Museum, avec suffisamment de temps pour vous attarder sur les détails et même laisser un peu de place à l'improvisation. Déambulez dans les salles et laissez-vous guider par votre instinct, le musée regorge de trésors, il est donc impossible de se tromper. L'entrée au British Museum, comme vous le savez probablement déjà, est gratuite. Mais si vous souhaitez profiter d'autres attractions culturelles de la ville à prix réduit, n'hésitez pas à consulter les avantages du London Pass®. Vous y découvrirez des tonnes d'attractions touristiques et d'activités amusantes à des prix avantageux. Par exemple, non loin du musée, vous avez l'imposante cathédrale St Paul ou le charmant pont de la Tour de Londres, pour n'en citer que quelques-uns !
Charlotte Tricoire
Blog

Attractions pour voyages scolaires à Londres

Si vous êtes à la recherche d'inspiration pour une excursion afin d'égayer l'année scolaire, consultez nos choix des meilleures attractions pour un voyage scolaires à Londres et suscitez l'enthousiasme de vos élèves. Les écoles britanniques ont-elles des excursions scolaires ? Oui, elles en ont ! Tout comme les écoles françaises, les écoles en Angleterre organisent des sorties et des voyages scolaires avec leurs élèves. Ils sont un excellent moyen d'amener la classe dans le monde réel et de compléter le programme scolaire existant par une expérience pratique ! Pourquoi un voyage scolaire à Londres ? Tout d'abord, en tant que capitale du Royaume-Uni, Londres est une ville chargée d'histoire. Ayant existé sous une forme ou une autre pendant plus de 2000 ans, vous y trouverez une tonne de points de repère, de monuments historiques et de musées géniaux que les enfants pourront apprécier. C'est aussi un endroit idéal pour les enfants qui peuvent y voir un melting-pot de cultures étonnantes travaillant côte à côte. Attractions pour les voyages scolaires à Londres Le British Museum Probablement l'un des meilleurs musées au monde, le British Museum promet une journée d'exploration hors du commun pour vous et vos élèves. Avec plus de 8 millions d'objets exposés, vous devrez être au clair sur les zones que vous souhaitez visiter, au risque de devoir y passer plusieurs jours ! Grèce antique ou Japon actuel, chaque région du monde et son histoire y est représentée. C'est l'un des sites les plus prisés pour les voyages de découverte à Londres et l'entrée est complètement gratuite. La Tour de Londres L'un des plus anciens monuments de Londres, la Tour de Londres témoigne de siècles d'intrigues et de grandeur. Datant du XIe siècle, c'est une relique vivante, qui a joué divers rôles au cours de son existence presque millénaire, allant d'une formidable forteresse à une prison inquiétante. Aujourd'hui, la tour renferme les secrets des emblématiques Beefeaters, les fidèles gardiens qui veillent sur ses couloirs chargés d'histoire. Vous y découvrirez les mystiques corbeaux noirs, imprégnés de superstition, censés protéger la ville. C'est une plongée non seulement dans les annales de la Tour, mais aussi dans l'essence même de l'histoire de Londres. Au fil de l'aventure, vous vous dirigerez vers les Joyaux de la Couronne, un trésor très bien gardé qui en a tenté plus d'un, mais qui est resté intouchable. C'est le point final d'une visite qui vous laissera admiratif devant l'allure intemporelle de la Tour, où les légendes se mêlent à l'histoire et où réside l'esprit du passé et du présent de Londres. L'expérience du London Bridge Si vous êtes à la recherche d'une activité à la fois légère, instructive et effrayante, osez emmener votre classe à la London Bridge Experience. Élue attraction la plus effrayante de la ville pendant onze années consécutives, cette exploration historique du côté le plus glauque de Londres est parfaite à l'approche d'Halloween. Cette aventure immersive, menée par des acteurs entièrement maquillés, offre un aperçu captivant du sinistre passé de Londres. Vous rencontrerez certains des personnages les plus célèbres et les plus macabres de la ville, dont William Wallace et Jack l'Éventreur, qui vous raconteront leurs crimes et les châtiments qu'ils ont subis. La London Bridge Experience est parfaite même pour les classes les plus jeunes car c'est une expérience d'apprentissage interactive que vous ne pourrez certainement pas recréer à l'école. Cependant, ne vous dirigez pas vers les tombes situées en dessous, car il s'agit plus d'un labyrinthe hanté que de quelque chose de particulièrement instructif. Musées royaux de Greenwich Pour les amateurs de sciences, une visite des musées royaux de Greenwich sera certainement un grand moment. Commencez votre voyage par l'Observatoire royal, le lieu de naissance de l'heure de Greenwich et le cadre de nos fuseaux horaires qui s'étendent sur toute la planète. Tenez-vous sur la ligne du premier méridien, où le chronométrage mondial trouve son point d'origine. Ensuite, rendez-vous au National Maritime Museum, où les récits de l'histoire maritime vous attendent. C'est un aperçu des récits maritimes qui ont façonné le monde. Enfin, arrêtez-vous au Cutty Sark pour voir un navire d'époque dans toute sa splendeur. Les jardins de Kew Pour votre classe de biologie, un voyage scolaire aux jardins de Kew est un mélange parfait entre éducation, exploration et inspiration. Les enfants pourront s'immerger dans un monde de merveilles botaniques, d'écosystèmes divers et d'espèces végétales rares. La salle de classe vivante du jardin constitue une plateforme interactive pour les cours de biologie, de sciences de l'environnement et de géographie. Il s'agit d'une approche pratique de l'apprentissage qui éveille la curiosité et favorise l'appréciation du monde naturel. Mais Kew Gardens ne se limite pas à la science ; c'est aussi un lieu où l'art et l'histoire convergent. Les serres emblématiques, l'architecture victorienne et les paysages historiques offrent un aperçu de la créativité humaine et du patrimoine horticole. De plus, c'est un endroit charmant et serein qui apaisera même les enfants les plus turbulents. Ah, quel bonheur, même s'il est éphémère. Le Shakespeare's Globe Theatre Si vous êtes professeur d'art dramatique et que vous vous demandez où emmener vos élèves, le West End de Londres regorge de pièces et de spectacles extraordinaires. Mais avec une classe de taille moyenne, le coût des billets pourrait rapidement s'envoler. Au lieu de cela, emmenez-les aux origines du théâtre occidental moderne au Shakespeare's Globe Theatre ! Cette reconstruction fidèle du Globe original (qui a brûlé) offre aux étudiants une rencontre directe avec les œuvres intemporelles de William Shakespeare. L'expérience immersive qui consiste à assister à ses pièces sur la scène même pour laquelle elles ont été écrites donne vie à la littérature. Elle enrichit les cours d'anglais et de théâtre en permettant aux élèves d'approfondir leur compréhension de la langue shakespearienne, de la narration et du contexte culturel de l'époque. Musée des transports de Londres Enfin, nous terminerons par un choix inhabituel. Vous ne vous attendiez peut-être pas à ce qu'une visite au London Transport Museum figure sur la liste des attractions pour voyages scolaires à Londres, mais si vous y emmenez vos enfants, ils seront comblés. Ce musée attrayant et interactif offre un lien tangible avec l'histoire et le développement du système de transport public londonien. Votre classe explorera des véhicules anciens, des bus à impériale emblématiques et des wagons de métro historiques, tout en découvrant comment ces innovations ont façonné la ville. Cette expérience éducative fait le lien entre l'histoire, l'ingénierie et l'urbanisme, ce qui la rend idéale pour les cours de géographie et d'histoire. Ne négligez donc pas le London Transport Museum ! Voilà notre sélection des meilleures attractions pour les voyages scolaires à Londres ! Si vous voulez faire le voyage sans votre classe, commandez votre London Pass et découvrez tous les meilleurs endroits de la ville pour un prix modique !
Charlotte Tricoire
Blog

Le saviez-vous ? 10 faits sur l'Observatoire royal de Greenwich

Sur la rive sud-est de la Tamise se trouve Greenwich, une ville de Londres d'une grande importance dans l'histoire du Royaume-Uni. Plusieurs Tudors, dont le roi Henry VIII et la reine Elizabeth I, sont nés ici dans un palais qui a été démoli en 1694. À sa place fut construit un hôpital pour les militaires de la marine, qui fut à son tour rénové pour accueillir le Royal Naval College. Depuis 2000, il abrite le Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance. Mais Greenwich est surtout connu pour être l'emplacement du fameux méridien zéro, qui sert à normaliser les distances terrestres et donc le temps. Lisez la suite pour découvrir ces dix faits sur l'Observatoire royal de Greenwich qui vont vous étonner, notamment : Pourquoi il a été créé Ce que l'on peut voir aujourd'hui Quand et pourquoi sa balle tombe 1. Il doit beaucoup à l'un des architectes les plus célèbres du pays. Mais pas parce qu'il a conçu le bâtiment. Sir Christopher Wren, surtout connu pour avoir conçu la cathédrale Saint-Paul et d'autres monuments de Londres après le grand incendie de 1666, était un homme aux multiples talents. Avant de se tourner vers l'architecture, il a été professeur d'astronomie à l'université d'Oxford. À ce titre, il est choisi par le roi Charles II pour établir un observatoire à Londres. Il choisit le site de Greenwich, où l'observatoire est achevé en 1675. 2. Il n'existait auparavant aucune méthode normalisée de mesure du temps. L'Observatoire royal de Greenwich est surtout connu pour abriter le méridien d'origine. Il s'agit essentiellement d'un repère longitudinal (nord-sud), représentant la longitude 0. Chaque lieu de la Terre pourrait donc être mesuré en fonction de sa distance à l'est ou à l'ouest du méridien d'origine. Cela a été très utile pour cartographier le ciel nocturne, car différents points d'observation ont pu être enregistrés en fonction de leur distance par rapport au méridien d'origine. Elle était également précieuse pour la navigation maritime, car l'utilisation d'un point longitudinal standard permettait de tracer efficacement les distances, les temps et les itinéraires. Avec l'avènement du monde industriel, les trains, les usines et les entreprises du monde entier ont pu utiliser le temps moyen de Greenwich comme mesure universelle du temps, ce qui signifie que les temps de trajet, les transactions et les périodes de production pouvaient être normalisés dans le monde entier. 3. L'Observatoire royal de Greenwich possède une étonnante collection d'horloges. Comme il est le point de référence du temps et de la distance, il est normal qu’on s’attende à ce que l’Observatoire royal de Greenwich possède une belle collection d’horloges. La liste des horloges historiques, dont beaucoup ont révolutionné la manière dont le temps était enregistré, mesuré et contrôlé dans différents secteurs, est longue. Parmi elles, l'horloge à pendule russe F.M. Fedchenko, considérée comme l'une des horloges les plus précises de la planète. En outre, l'horloge Shepherd Gate, montée sur le mur extérieur de l'Observatoire, présente un affichage inhabituel sur 24 heures et non 12. 4. Vous pouvez être sûr d'obtenir les bonnes mesures à l'Observatoire royal de Greenwich. L'Observatoire royal de Greenwich dispose d'un ensemble de normes publiques de longitude. Ces mesures, marquées par des épingles en laiton, fixent la longueur exacte de différentes unités de mesure impériales, dont le yard et le pied. Par conséquent, si votre étagère ne tient pas en place une fois que vous l'avez mesurée par rapport aux normes affichées à Greenwich, c’est probablement que vous vous êtes trompé quelque part. 5. Charles II a créé la fonction d'astronome royal. Avec l'essor de l'exploration européenne et du commerce international, le roi Charles II a été encouragé à créer un observatoire qui pourrait aider à comprendre l'astronomie et la navigation. En fondant l'Observatoire royal de Greenwich, il a également créé le poste d'astronome royal. John Flamsteed a été la première personne à être nommée à ce poste. Il n'y a eu que 15 astronomes royaux depuis que Charles II a créé ce poste à la fin du XVIIe siècle. Vous pourrez tout apprendre à leur sujet lors de votre visite de l'Observatoire, qui est entièrement gratuite avec le London Pass. 6. L'Observatoire royal de Greenwich est très bon pour laisser tomber la balle. Au sommet de Flamsteed House, l'un des principaux bâtiments du complexe de l'Observatoire, se trouve une boule temporelle rouge vif. La boule s'élève chaque jour jusqu'au sommet de son mât, commençant son ascension à 12 h 55 avant de retomber à 13 h exactement. Considéré comme l'un des premiers dispositifs publics de signalisation de l'heure au monde, il a été lancé pour la première fois en 1833. Rendez-vous à l'Observatoire royal de Greenwich pour assister à la chute de la boule rougeoyante, mais pensez à arriver quelques minutes avant son lever à 12h55. Ne soyez pas en retard. 7. C'est l'endroit idéal pour observer les étoiles dans la capitale. Bien qu'une grande partie des travaux de recherche astronomique qui étaient effectués à l'Observatoire royal de Greenwich soient désormais réalisés ailleurs en raison de la pollution lumineuse de Londres, le site de Greenwich reste un lieu important pour l'astronomie. Le complexe abrite le Peter Harrison Planetarium, qui propose des spectacles d'astronomie éducatifs et divertissants, en projetant des images du ciel nocturne et de l'univers sur le plafond en dôme du planétarium. De temps en temps, des films de science-fiction sont également projetés au plafond. 8. Explorez le parc et l'univers connu lors de votre visite. Lorsque l'Observatoire était principalement une institution scientifique, il occupait une grande partie de ce qui est aujourd'hui Greenwich Park. Maintenant que la plupart de ces travaux sont effectués ailleurs, le terrain a été reconverti en parc public. La vue depuis la colline sur laquelle se trouve l'observatoire est magnifique. La Tamise vole la vedette et sert de toile de fond aux bâtiments historiques du National Maritime Museum. C'est une vue protégée par la loi. La région était l'un des terrains de chasse préférés d'Henry VIII. 9. Il fait partie du site du patrimoine mondial Maritime Greenwich Oui, l'Observatoire royal de Greenwich fait partie de la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site du patrimoine mondial Maritime Greenwich est un ensemble d'attractions situées dans le centre de Greenwich et dans le parc de Greenwich qui sont importantes pour l'histoire maritime. Il s'agit notamment du Cutty Sark, le dernier clipper survivant de l'époque du commerce du thé, et de l'Old Royal Naval College, un chef-d'œuvre baroque dont nous avons parlé dans notre introduction (mais nous avons oublié de mentionner qu'à l'intérieur se trouvent les célèbres fresques connues sous le nom de « chapelle Sixtine de Grande-Bretagne »). L'entrée à ces trois sites maritimes importants est comprise dans le London Pass. Alors mettez le cap sur Greenwich sans tarder, capitaine. 10. Le musée de l’éventail OK, celui-ci n'a pas grand-chose à voir avec l'observatoire, mais peut-être qu'après toute cette réflexion sur le temps et l'espace, vous avez besoin d'une dose de légèreté. Visitez le musée de l'éventail, un lieu où vous pourrez admirer des centaines de ces objets qui incarnent la légèreté à nulle autre pareille. Couvrant plus de 1 000 ans d'histoire des éventails, les expositions du musée sont une véritable merveille. Et c'est tout pour aujourd'hui. Le temps, c'est de l'argent, alors profitez-en au maximum avec le London Pass. Si vous avez d'autres informations sur l'Observatoire de Greenwich, faites-le nous savoir dans les commentaires. Nous serons heureux de l'ajouter à ce blog lors de sa prochaine mise à jour.
Charlotte Tricoire

Rejoignez-nous ! On a un petit cadeau de -10% pour vous...

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des promos exclusives, des idées de voyage et des infos sur vos activités sur place.

  • Thick check Icon